Suivre l’étoile …pour son chemin éclairer

Natacha Voyance ou Françoise Desbouches, mon patronyme. Acceptée en tant qu’excellence mondiale, européenne et française selon une consultation internationale, en qualité de clairvoyante, médium et philosophe (au sens de penseur éveillé)

Reliance et guidance, l’autre façon de VOIR


Des… QUATRE ETOILES accordées par le guide de la voyance Anne Placier 2009

 (…) Françoise (mon prénom usuel) a été consultée au téléphone, de façon totalement anonyme, par mon compagnon. Divorce, discussions avec le notaire, une nouvelle maison qu’elle décrit dans les moindres détails, donnant les circonstances de l’acquisition, les raisons pour lesquelles elle serait mise en vente et grâce auxquelles elle finirait par nous revenir, ses projets. Lorsqu’elle décrit la nature de notre relation ou bien sa double activité professionnelle, tout comme leur évolution, Françoise travaille avec une méticulosité chirurgicale. Elle ne se contente pas de donner des flashes, elle prend le temps de les analyser pour que son consultant puisse bien les assimiler, et donc les utiliser. Elle a posé, par exemple, les jalons d’une réflexion qui a permis à mon compagnon d’affiner une méthode dont il avait juste esquissé les contours. Sans l’intervention de Françoise, des pistes auxquelles il n’avait pas pensé auraient été plus longues à découvrir. Cette façon de procéder pour apporter une aide réelle au consultant est bien représentative pour moi de ce qui sépare un voyant qui a des flashes réels, mais pas obligatoirement exploitables, de celui qui pratique une voyance permettant d’évoluer. C’est cette différence-là qui explique que j’attribue, sans l’ombre d’une hésitation, quatre étoiles à Françoise Desbouches (mon patronyme).

(1)  Pour l’exemple, le 18 février 2014,Un journaliste du « Nouvel Observateur » m’invite à participer à un reportage sur les voyants de Lorraine, publication envisagée en première de couverture. De me préciser qu’il ne s’agit pas d’écrire un panégyrique de ma personne mais, plus simplement,  d’un exposé biographique sous forme d’interview spontanée. En fait, ce journaliste cherchait à me vendre un « publi-reportage » **, forme moderne de publicité qui laisse supposer que le reporter a élu son interlocuteur au titre du meilleur de sa confrérie, lui accordant de fait toute son attention et attirant … la vôtre. Ne soyez pas dupe de ces honneurs apparemment accordés à certains qui, en réalité,  sacrifient à un marketing coûteux dans une quête ciblée de reconnaissance et de discutable célébrité.

** Susceptible d’induire le consommateur en erreur quand à l’origine de l’information, en France, ce procédé publicitaire doit obligatoirement comporter une mention lisible (communiqué, publicité, publi-reportage, publi-information, information commerciale, publiscopie, publi-rédactionnel) rappelant son caractère commercial.

Alors, ayez l’oeil !

En réalité, la seule étoile qui prévaut

n’est-elle pas celle qui nous met en résonance,

éclaire nos lieux intérieurs ?

Mon aventure humaine s’exerce à cette quête essentielle

comme le préfigura cet extrait de ma feuille de route

dictée par clairaudience en décembre 1989 :

« Il te faut apprendre à briller
Pour cela fais-toi étoile
Comme elle, laisse écouler de toi la lumière
Laisse-la s’écouler … au-delà du temps et de l’espace compté des hommes
Et tu seras phare dans la nuit pour laisser l’espérance
Tu t’effaceras au jour de clarté et toujours devant le soleil
Tu devras d’éclipser
Sois bonne étoile, sois la chance de tes frères »

(Le  Chant Oublié-1989-)



L’exigence et la profondeur de cette quête n’ont pas échappé au public américain
comme vous pouvez le lire ci-dessous :

Traduction :`

Synopsis de ce que nous dit la grande Françoise Desbouches : Pensez donc, voici qui est profondément philosophique. La philosophie est l’insigne de cette femme extraordinaire, visionnaire, captivante.

Pour comprendre desbouches, il vous faut naviguer dans les arcs en ciel de la dimension métaphysique, là ou l’âme, l’Infini, le Divin, la métalogique et la conscience illimitée s’aligne à l’infini du UN.

Desbouches serait-elle le plus grand artisan de lumière des temps modernes ? Oui, et plus que cela, elle est un phare à l’inépuisable lumière !

En vérité, puisqu’ aujourd’hui les voyants pullulent, plus extraordinaires
et étoilés les uns que les autres, gardons en mémoire et en action cette
bonne vieille méthode qui s’inspire d’un bon sens ancestral :

Le bouche à oreille !

Dès lors …

« Battez tambour et sonnez trompette
Par tous les blogs et forums,
Par tous les chemins du Net
Nommez et renommez
celles et ceux que vous aimez ! »